Réussir sa lettre de motivation

Avec le cv, la rédaction d’une lettre de motivation est une étape obligatoire pour pouvoir postuler à un job. Deuxième volet de notre dossier sur le recrutement, voici quelques petits conseils pour bien réussir votre lettre de motivation.

La forme : un point essentiel

Tout d’abord, votre lettre doit tenir sur une seule et même page. C’est là une règle, voire un commandement essentiel lors de la rédaction de votre lettre de motivation. Une lettre trop longue risque fort de faire perdre l’intérêt de votre lecteur. Alors pour susciter l’attention du recruteur sans l’ennuyer, ne dépassez pas une page ! Le corps de la lettre doit faire une dizaine de lignes maximum.
Globalement, la forme doit rester classique, bien qu’il peut être conseillé de tenter l’originalité au niveau de la police d’écriture par exemple. Dans ce cas, allez-y avec des pincettes : pas de feuille ronde pour imprimer, pas de couleur affriolante. La sobriété reste malgré tout la meilleure des solutions.

lettre de motivation job

Le fond : le cœur de votre lettre de motivation

Là, on aborde les choses sérieuses. Outre le cv, votre lettre de motivation est, en amont de l’entretien, le seul et unique outil qui peut donner envie au recruteur de vous prendre. Montrez votre envie à l’idée de travailler dans son entreprise. Montrez que vous connaissez la structure et que vous voulez vous y investir. Parlez de vos expériences passées et mettez en avant les bénéfices que vous en avez retirés. Inutile de parler de vos hobbies ou d’expériences hors sujet. La lettre de motivation doit de rester objective et n’aborder que votre profil professionnel.

Derniers petits conseils pour votre lettre de motivation

Pour clore ce petit guide de la lettre de motivation idéale, voici quelques derniers petits éléments à ne pas oublier :

  • relisez-vous bien pour éviter les fautes d’orthographe
  • évitez les formules de politesse trop pompeuses ou, à l’inverse, trop familières
  • ne vous lancez pas dans des tournures de phrase maladroites. Faites des phrases simples sujet – verbe – complément
  • n’ajoutez pas d’informations inutiles sur vos passions personnelles
  • n’abordez jamais des idées ou des sujets que vous ne pourrez pas défendre. Par exemple, ne pas dire que vous êtes un inconditionnel de l’entreprise pour laquelle vous postulez si vous ne connaissez même pas le nom du PDG ni son activité principale.

 

Prochain épisode : 7 conseils pour réussir votre entretien d’embauche

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *