Les points importants à retenir sur le métier d’artisan-élagueur

L’élagage d’arbre est considéré comme l’une des activités les plus dangereuses de l’Hexagone. En dépit de cela, le métier d’élagueur attire plus d’un. En effet, ce corps de métier offre de nombreuses perspectives d’évolution. Il peut également procurer une réelle stabilité financière. Mais en quoi consiste la profession d’un artisan-élagueur ? Ce dernier se présente en effet comme un spécialiste de la taille et de l’entretien des arbres et des arbustes. Toutefois, il peut se charger de certains travaux de jardinage tels que la plantation des végétaux, la tonte et la scarification de pelouse ou encore l’abattage ou le dessouchage d’arbres. Néanmoins, nul ne nait élagueur. On le devient. Pour cela, il faudra suivre une formation professionnelle.

Quelle formation doit-on suivre pour pouvoir exercer en tant qu’élagueur professionnel ?

Comme susmentionnée, il existe une formation professionnelle à suivre pour devenir élagueur. En effet, plus d’une cinquantaine de centres de formation ont désormais vu le jour dans toute la France. Vous pouvez donc envisager d’étudier dans l’une de ces écoles après l’obtention d’un Certificat d’Aptitude professionnelle (CAP) ou d’un Bac professionnel dans le domaine agricole. La formation en question durera une année. Au cours de celle-ci, des stages obligatoires auprès des entreprises spécialisées en travaux d’élagage devront être effectués par l’apprenti. Il acquerra au cours de ces stages les différentes méthodes d’élagage, la technique de déplacement en hauteur. Il apprendra également à manier les différents outils d’élagage, mais surtout la prévention des risques. A l’issue de ses études, il sera titulaire d’un certificat de spécialisation « taille et soins aux arbres ». Grâce à ce diplôme, il pourra exercer le métier d’artisan élagueur. Il dispose toutefois d’un choix. Soit il se lance dans l’entrepreneuriat, soit il travaille pour le compte d’une société existante.

Quelles missions peut-on attribuer à un artisan élagueur ?

Cet artisan élagueur qui se trouve dans le Sarthe par exemple, s’occupe généralement de l’entretien et des soins des arbres. En effet, l’élagage se définit comme la tâche par laquelle les branches d’un arbre sont coupées de façon sélective. En pratique, le végétal qui en fait l’objet est débarrassé de ses branches mortes, malades ou cassées. Néanmoins, ce professionnel peut intervenir dans différents domaines. Il peut en effet se charger de l’élagage des arbres dans un jardin, dans un verger ou dans le cadre d’une exploitation forestière. En outre, il offre ses services pour abattre un arbre, pour effectuer des travaux de jardinage, pour créer ou aménager un espace vert.

Au cours de l’exécution des travaux d’élagage, l’élagueur prend les précautions nécessaires pour assurer sa sécurité. Il prend aussi des mesures pour garantir la sécurité de ses collègues et des personnes se trouvant aux alentours de son champ d’intervention. Pour ce faire, cet artisan prend en comptes les contraintes géographiques et climatiques du chantier.

Quelles sont qualités que devrait avoir un élagueur professionnel ?

Pour commencer, l’exercice de ce métier requiert une bonne condition physique et une grande souplesse. L’artisan doit également être polyvalent. Comme il consacrera la majorité de son temps au travail en hauteur, il devra faire preuve d’une grande capacité de concentration et d’un grand calme. En effet, quelques secondes d’inattentions suffisent pour qu’un accident survienne. Justement, les risques liés à l’exercice de cette profession sont nombreux (chute dans le vide, blessures dues à la mauvaise manipulation d’un outil tranchant, etc.).

En outre, il est essentiel que cet artisan maitrise parfaitement les différentes techniques de taille et le déplacement en hauteur. En plus de ces qualités, il devra avoir de larges connaissances en arboriculture et en botanique. C’est ce qui lui permettra d’adapter un traitement en fonction de l’espèce et des besoins de l’arbre. Rappelons qu’un élagage mal entrepris peut nuire à la vie de la plante.

Pour terminer, l’élagueur est souvent en déplacement. Il travaille en général de ville en ville et ne reste jamais à un seul endroit. Par conséquent, la détention d’un permis de construire de catégorie B est un atout majeur.  

Que faut-il savoir sur la rémunération et l’évolution de la carrière d’un élagueur ?

Une fois diplômé, le jeune élagueur peut œuvrer pour le compte d’une entreprise privée ou travailler en tant que fonctionnaire pour l’État. Au début de sa carrière, il touchera un salaire mensuel brut de 1 500 €. En gagnant de l’expérience, il pourra occuper un poste de chef d’équipe. Il pourra même pourvoir pour un poste de responsabilité comme celui de chef de chantier. Il peut également monter sa propre boite et devenir indépendant.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *